Nucléaire et réchauffement climatique

Publié le par Climat2050

Nuclear Power Plant Cattenom

 

L'atome, une arme contre le réchauffement climatique ?

Bien que nucléarisée à tous les étages, la France n'émet pas radicalement moins de gaz à effet de serre que ses voisins, car des usages majeurs comme le transport ne sont pas concernés.

A l'échelle mondiale, les scénarios de développement du nucléaire les plus extrêmes n'auraient pour résultat que d'éviter l'émission de 2,8 gigatonnes (Gt) de CO2 à l'horizon 2050.

Or, il faudrait être en mesure à cette date de ramener les émissions mondiales prévues de CO2 de 62 Gt… à 14 Gt pour espérer contenir la hausse des températures moyennes entre 2 et 2,4 °C.

Le nucléaire n'est donc au mieux qu'une toute petite partie de la solution. Mais aussi l'une des plus onéreuses, souligne Amory B. Lovins, expert au Rocky Mountain Institute [1] : "Les renouvelables, la cogénération et l'efficacité énergétique peuvent permettre d'éviter l'émission de 2 à 20 fois plus de carbone par dollar investi, et cela 20 à 40 fois plus vite que de nouvelles centrales nucléaires."


[1] Voir le site du Rocky Mountain Institute : www.rmi.org

 

 

Source


Commenter cet article

Marcha 27/06/2011 00:34



C'est incroyable de penser que certains écologistes classent encore, malgré toutes les catastrophes nucléaires survenues récemment, les centrales comme productrices d'energies
propres.


Propres jusqu'au jour où



Erasmus Tharnaby 26/06/2011 18:07



Que la France n'émette pas moins de gaz à effet de serre (les célèbres gaz hilarants du CRU) que ses voisins (et en particulier que l'Allemagne où l'on compense les éoliennes par des centrales à
charbon), voilà simplement une contre-vérité, un de ces mensonges si habituels en terre écolo.


Qu'importe puisque la "planète magique" est prète à les croire !



Punch-frappe 22/06/2011 13:39



L'énergie nucléaire, une énergie propre