Un avenir pour l'automobile ?

Publié le par Climat2050

mid-Clio 2009

 

Renault, comme les autres constructeurs automobiles, va demain être victime d'un choc important lié à l'inévitable raréfaction du pétrole.

Face à cela, la fuite en avant dans le tout-électrique défendue en France par le gouvernement et, avec lui, par une large partie de l'opposition, n'est pas la solution.

Il faut surtout repenser les formes de la mobilité dans notre société, réduire la place de la voiture, avec des conséquences inévitables sur l'emploi.

Dans ce contexte, exiger des patrons de l'automobile, comme N. Sarkozy fait mine de le faire, qu'ils maintiennent l'emploi dans leur entreprise n'a pas de sens.

L'urgence est plutôt d'imaginer des politiques qui rendront bénéfique pour tous la conversion  écologique de notre société.

 

Philippe Frémeaux, éditorial d'Alternatives Économiques, février 2010.

 

 

Commenter cet article

GEA Environnement 11/02/2010 19:20


-10% pour renault! L'avenir s'annonce pas très bien pour les constructeurs automobiles français. Ils vont vite se faire dépasser par l'innovation. 


Pierre 29/01/2010 11:08


Ce qui m'inquiète, c'est la concentration humaine dans les grandes agglomérations : transport, travail, education, santé.
Qui va rester à la campagne, ça deviendra bientôt un privilège de nantis?


Véronique-61 26/01/2010 14:00


Merci de votre contribution à mon article sur les poussins.
Suis tout à fait d'accord avec vous et sur cette folie des soldes qui consiste à acheter des produits dont la plus part n'ont même pas besoin !
@+++