Se préparer à s’adapter à une augmentation de température

Publié le par Climat2050

immigration-clandestine


Il faut se préparer sérieusement à s’adapter à une augmentation de température de 4 à 5 degrés, avec tout ce que cela implique.

Par exemple comment contrôler les flux migratoires. Les populations vont se déplacer par centaines de millions. Où vont-elles aller ? Qui va vouloir les accueillir ? Nous avons déjà des difficultés avec des Africains cherchant à rejoindre l’Europe mais ce n’est qu’un petit nombre.

Lorsque nous parlons de conflit, c’est la perspective qui est derrière. Ce n’est pas réjouissant de dire que ce sont des guerres d’un nouveau style qui se profilent à l’horizon.

Il y a aussi tout le reste : la réorientation des cultures, la modification d’organisation du territoire, les flux des échanges. Tout cela est à reprendre dans cette perspective.

L’idée que nous ne pouvons pas continuer comme avant reste un concept. En fait pour le moment nous continuons comme avant.


Olivier GODARD

 

 

 

Commenter cet article

Joke 17/02/2010 10:06



Vous avez écrit : "[Vous dénoncez] systématiquement les grands groupes
industriels. Ils ne sont pas parfaits, ils font parfois des choses répréhensibles, mais ils font travailler de nombreux salariés, contribuent au financement social par le biais des charges
salariales et payent les l'impôt sur les sociétés".


Contrairement à ce que vous semblez penser, nous sommes d'accord avec ce que vous dites des grands groupes industriels (et de commerce de services aussi, d'ailleurs).


Ils ont besoin de salariés donc ils créent des emplois.


Ils ont besoin de salariés en "bonne santé", ils financent la Sécurité Sociale.


Ils ont besoin d'infrastructures et de services donc ils paient des impôts.


Il est parfaitement normal qu'ils tirent profit de leurs activités de fabrication et/ou de
commercialisation de leurs produits ou de leurs services.


Mais nous pensons qu' il appartient à la puissance publique d'encadrer ces activités.


Il est absolument intolérable que ces groupes industriels et commerciaux fassent pression
sur la puissance publique (lobbying) pour orienter la politique à leur avantage, aux dépens de l'intérêt des citoyens.


Je ne prendrai que deux exemple : l'amiante et le benzène. Pendant plusieurs dizaines d'années toutes les études montrant sans équivoque
la dangerosité de ces produits ont été passées à la trappe grâce au lobbying de la filière amiante et de la filière pétrochimique. Plus de 100 morts
dus au benzène à Carling en Moselle, morts dont TOTAL est aujourd'hui obligé (par la justice) d'indemniser les familles. Et, croyez-moi, je connais très
bien le problème… "Des choses répréhensibles" ?


Pour terminer, trois questions :




Est-il acceptable qu'une entreprise fabrique et/ou commercialise n'importe quel produit ou service dans le cadre de son activité
économique ?




Est-il acceptable qu'un salarié participe à la fabrication ou à la commercialisation de n'importe quel produit ou service pour avoir
un salaire ?




Selon quels critères la puissance publique doit-elle encadrer ces activités ?




Bonne journée !


 


 



Joke 17/02/2010 09:00


@jipebe29


Il y a deux points sur les quels nous seront d'accord :
1. Nous ne parviendrons pas à nous mettre d'accord
2. Nous souhaitons vous et nous que vous ayez raison et nous tort.

Il y a deux, disons, accusations que vous formulez à mon égard et à celui de mes amis du blog qui ne sont pas fondées :
1. Aucun de nous n'a d'engagement politique, comme vous dites. Vous ne pouviez pas le savoir, certes, mais je l'affirme ici solennellement.
2. Nous ne dénonçons pas "systématiquement les grands groupes industriels," comme vous dites. J'y reviens dans un autre commentaire.


jipebe29 17/02/2010 02:15


Il est vrai que la planète est fragile, que la vie a pu s'y développer malgré de nombreux cataclysmes (météorites, éruptions volcaniques, bombardements gamma, bouleversements climatiques, ....).
Nous sommes de la poussière d'étoiles, et le cycle de la vie et de la mort est valable pour tout système, pour toute étoile, pour toute planète, pour tout être vivant, pour toute civilisation....
Les dinosaures ont disparu, les mammifères se sont développés et notre branche de primates est arrivée, en plusieurs millions d'années, à l'intelligence.
Par un pur hasard....
Nous disparaîtrons un jour, ne serait-ce qu'au moment de la mort de notre soleil (dans environ 4 milliards d'années)... à moins que nous ne soyons capables de voguer vers d'autres étoiles bien
vivantes....


jipebe29 17/02/2010 02:04



Comme le disent nos amis suisses, il n'y a pas le feu au lac....La climatologie est une science jeune et nous ne connaissons pas bien les subtils mécanismes de la machine thermodynamique Terre.
Affirmer, après révision du Résumé pour les politiques par les gouvernements que nous allons vers un réchauffement de 2 à 4°C dans les prochaines décennies n'est pas très raisonnable.
Pourquoi dépenser des milliards d'euros pour lutter contre un hypothétique RCA, alors que d'autres problèmes réels et actuels, tels que la démographie, l'accès à l'eau potable, la gestion des
déchets, la lutte contre les pollutions nocives de l'eau, de l'air (hors CO2), des sols, la lutte contre la faim et l'exclusion, la gestion de l'énergie et la recherche de nouvelles sources
énergétiques non polluantes : voici des chantiers qui mobilisent des énergies et des ressources financières.
Quant aux vilains pétroliers, je ne vois pas quel serait leur intérêt à se mobiliser contre le RCA : ils ont tout intérêt à ce que les consommations de pétrole durent le plus longtemps possible
et ils ont tout intérêt à obtenir des marchés pour l'enfouissement du CO2, car il disposent de l'expertise adéquate.
Nous ne sommes pas d'accord sur ce point, me semble-t-il. Votre engagement politique vous amène à dénoncer systématiquement les grands groupes industriels (ils ne sont pas parfaits, ils font
parfois des choses répréhensibles, mais il font travailler de nombreux salariés, contribuent au financement social par le biais des charges salariales et payent les l'impôt sur les
sociétés).

Je pense que notre discussion peut à présent être considérée comme close.



maeldune 16/02/2010 20:26


Ah la la quel combat!!!
Moi je ressens juste que notre planète
est un bien petit espace très fragile
Fragile la Terre, depuis le premier jour.
Avec une destinée tellement aléatoire
que la précocité d'une disparition
ne serait pas un évènement extraordinaire,
activité humaine ou non