A quoi servent les climato-sceptiques

Publié le par Climat2050

enrayer

 

 L'offensive des climato-sceptiques contre le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) a ruiné en l'espace de quelques mois le consensus qui s'était presque établi sur les dangers du dérèglement climatique. C'est humain : on prête toujours une oreille attentive aux gens qui vous disent qu'il n'y a pas besoin de changer de mode de vie. Ceux qui les soutiennent et leur donnent des tribunes portent une lourde responsabilité vis-à-vis de l'avenir […]

En l'espace de quelques mois, l'opinion s'est retournée. Les climato-sceptiques pérorent sur tous les écrans, à commencer par notre Claude Allègre national.


Faut-il prendre les climato-sceptiques au sérieux ?

Certes, les scientifiques peuvent se tromper. Ils peuvent être tentés, dans un monde ultracompétitif, de tordre un peu leurs résultats. Mais je ne crois pas un instant que cela puisse avoir été le fait de la communauté des climatologues tout entière, quasiment unanime sur le sujet.

Et de toute façon, sans être un spécialiste, je ne vois pas comment le fait d'avoir décoffré depuis plus de deux siècles maintenant les millions de tonnes de charbon, gaz, pétrole enfermées depuis des millions d'années dans les replis de la croûte terrestre pourrait rester sans conséquences sensibles sur le climat.

Pourquoi ça marche alors ? L'écho que trouvent les climato-sceptiques auprès de l'opinion tient, je pense, davantage à la psychologie qu'à la qualité scientifique de leur discours. Ils jouent en effet sur du velours sur deux plans à la fois.

Ils incarnent tout d'abord des Astérix dans leur village gaulois face au large consensus environnant. Une figure qui attire toujours la sympathie, même lorsque c'est pour vendre de la marchandise intellectuelle avariée. De plus, à force d'explications, on avait presque fini par convaincre les opinions des pays développés qu'il n'y avait pas d'autre solution que d'accepter une profonde remise en cause de leur mode de vie. Et voilà que des gens arrivent pour leur dire qu'en fait, on peut parfaitement continuer comme avant. On les accueille évidemment comme des sauveurs.

Ceux qui jouent à ce jeu-là, non seulement les vedettes climato-sceptiques elles-mêmes, mais aussi ceux qui, dans les médias ou le monde politique, les encouragent et les mettent en scène, portent une très lourde responsabilité vis-à-vis des générations futures. Leurs enfants leur en voudront.

 

Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives économiques - 22 février 2010

 

Lire l'article complet

 

 

http://climat2050.fr/file/climatosceptiques.pdf

Commenter cet article

farfadet 25/03/2010 19:47


rions en un peu :

http://www.dailymotion.com/video/xcmll1_on-vous-ment-la-conspiration_fun


Climat2050 26/03/2010 07:50


Un lien... c'est pratique !

http://www.dailymotion.com/video/xcmll1_on-vous-ment-la-conspiration_fun


dalinele 12/03/2010 12:29


tout cela est très compliqué, mais il est simple de voir en effet que nos actions ne sont pas sans conséquences. et c'est vrai qu'on prête une oreille plus facilement quand on est flatté dans le
sens du poil : ne pas faire d'effort!


Eolia Green 07/03/2010 16:09


Les climatophiles n'ont pas plus d'élément scientifique, j'ai du mal à entendre cet phrase. Aller faire un peu d'étude en géologie et vous comprendrez car là soit vous êtes pas renseigner sur le
sujet et donc je vous pardonne ou vous avez pas été au bonne endroit!


Jean-Phi 07/03/2010 15:55


artcile interessant mais plein "d'a priori", d'affirmation sgratuites. Les climatosceptiques n'ont pas plus d'éléments scientifiques à faire valoir que les climatophile... Evistions les formules
comme "je ne vois pas pourquoi...." 


Eolia Green 06/03/2010 11:45


C'est sûr, il ne faut pas les prendre aux sérieux. J'avais vu une vidéo "l'arnaque du réchauffement climatique". Il suffit de voir les auteurs pour savoir qu'elles étaient leurs intérêts à mettre
un climat de doute. J'ai toujours dit pour voir si votre interlocuteur ment, le meilleur moyen est de savoir dans quel intérêt le fait-il?


Climat2050 06/03/2010 12:20


Comment ne pas être d'accord avec vous !